Ethnomédecine


Ethnomédecine

"Pour qu'un homme accomplisse tout ce qu'on lui demande, il doit se considérer comme plus grand qu'il n'est."


Goethe

Cette conception de l'ethnomédecine a permis la création d'un réseau composé d'un médecin, d'un psychiatre-psychanalyste, d'un hypnothérapeute-praticien du jeûne, d'un accupuncteur et d'un praticien en massages traditionnels chinois. Une fois par mois, cette équipe partage, à travers l'expérience professionnelle de chacun, les difficultés rencontrées afin d'en trouver le sens et de guider au mieux le patient dans un esprit de collaboration avec lui...


...Car le patient n'est pas considéré comme passif. Il possède en lui, la plupart du temps, toutes les ressources nécessaires. Il lui faudra alors cheminer entre gestion des symptômes et prise de conscience. Ceci est rendu possible si la médecine moderne et les autres disciplines travaillent ensemble et considèrent le patient dans toutes ses dimensions : physique, psychique, homéostasique, spirituelle et sociale, à l'instar de toutes les traditions médicales anciennes.


Ce dialogue entre différentes pratiques permet surtout au patient d'exister, pas uniquement à travers ses symptômes et maladies. En effet, par l'expérience et l'approche théorique, il prend conscience de son corps et de son fonctionnement, des mécanismes psychologiques, homéostasiques, énergétiques qui le caractérisent. Il peut, par la suite, engager un dialogue vivant avec son médecin traitant et savoir où se diriger au sein de l'imposant arsenal thérapeutique existant.


Il prend également conscience du lien corps-esprit, de la dimension sociale de la santé et de son rôle déterminant pour accéder à la santé. Je précise qu'il n'est pas ici question de cheminer sans la médecine moderne. Nous avons besoin de toutes les compétences.



                                                                                        



                                                                       













L'ethnomédecine n'est donc ni une nouvelle croyance ni l'occidentalisation de cultures anciennes. Elle serait plutôt la mise en commun d'une expérience thérapeutique et surtout une approche personnalisée. Chaque sujet étant unique, il ne peut y avoir deux hypertensions, diabètes ou autres ... identiques demandant la même réponse.


L'ethnomédecine constitue donc une incroyable possibilité de penser la médecine et surtout la santé. 

© Copyright.  All Rights Reserved.