Le Jeûne

Jeûner

"L'archer est un modèle pour le sage. Quand il a manqué le centre de sa cible, il en cherche la cause en lui-même."


Confucius

Qu'est-ce que jeûner ?


Jeûner n'est pas synonyme de privation de nourriture mais plutôt de l'utilisation judicieuse de nos réserves afin de retrouver un équilibre momentanément perdu.

Pourquoi jeûner ?


Les maladies et les symptômes n'apparaissent pas par hasard. Ils sont le fruit de notre mode de vie. Principalement deux origines : l'alimentation et nos activités mentales. Jeûner permet à l'organisme de rétablir son équilibre interne. Cet équilibre est particulièrement perturbé par les toxines, terme générique regroupant l'ensemble des produits toxiques pour l'organisme. Ce peut-être les déchets normalements produits par notre corps mais aussi l'ensemble de la pollution présente dans tout ce que nous mangeons, buvons et respirons.



Comment fonctionne le jeûne ?


Jeûner permet de laisser son corps au repos afin de lui laisser la possibilité de se rééquilibrer. Il a recours pour cela à la force qu'il utilise habituellement pour digérer, pour le maintien de sa glycémie ou de sa tension artérielle, par exemple.  Toutes les médecines traditionnelles tiennent compte de cette faculté que la science a redécouverte et décrite sous le terme d'homéostasie. La santé est l'état normal de l'organisme.



Jeûner soigne-t-il ?


C'est un non-sens de dire que le jeûne permet de résoudre tel ou tel symptôme. Symptômes et maladies sont le fruit de notre activité mentale, de la pollution et de notre mode d'alimentation. Ils apparaissent lorsque la faculté naturelle de notre corps à se rééquilibrer est dépassée. Jeûner permet de diminuer ces influences néfastes et de laisser notre organisme tendre naturellement à la santé. Le jeûne permet ainsi non pas de soigner mais de revenir à l'état de santé.


Par ailleurs, durant un jeûne hydrique, de nouveaux symptômes (nausées, palpitations, dermatoses, etc) peuvent apparaître momentanément  pour disparaître ensuite. Il s'agit alors de signes d'élimination. Cette expérience est la porte d'accès à soi et à une nouvelle Culture, celle d'un organisme vivant.


Toutefois, les mêmes causes engendrant les mêmes effets, il serait faux de penser que jeûner suffit.  Notre alimentation ainsi que notre mental doivent être modifiés. 


On peut en déduire assez facilement que, si le jeûne est utilisé comme une méthode thérapeutique, il n'en reste pas moins avant tout une "arme" préventive. Permettre à son corps de se rééquilibrer régulièrement reste le meilleur moyen de prévenir troubles et dysfonctionnements. Jeûner comme se laver les dents... Shelton, l'un des pères de cette pratique,  jeûnait une semaine par an.

Les contre-indications au jeûne


Diabète maigre (type 1), problèmes cardiaques, insuffisance rénale et hépatique, néphropathies, dégénérescence musculaire, tuberculose pulmonaire et décollement de la rétine..


Il peut parfois être nécessaire de pratiquer un régime alimentaire avant de commencer un jeûne : en cas d'épuisement, de carences aiguës en minéraux, d'un faible taux d'albumine.


Entre notre alimentation habituelle et le jeûne hydrique, il y a différents paliers possibles pour permettre un retour progressif à la santé. Le jeûne-diète comportant jus de fruits et bouillon de légumes est l'un de ses paliers.


Dans tous les cas, j'accompagne les jeûneurs avant, après et tout au long de leur jeûne.



Voir le gîte


Voir les tarifs des séjours










A voir et à lire:

Le jeûne, une nouvelle thérapie?

Thierry de Lestrade - Arte Editions


Disponible en livre

ou film documentaire

© Copyright.  All Rights Reserved.